Escalier

dessin d'un escalier

Lors de la conception d'un escalier, l'inclinaison est définie par une hauteur à monter, une longueur de recul (encombrement) et par la formule de blondel (2h+g= 60 à 64). Chaque escalier étant unique car il est ajusté avec ces paramètres, il existe une grand possibilité de conception avec ou sans quart tournant, droit, à pas japonais...
Peu importe l'inclinaison de l'escalier, les menuisier ont comme référence une marche « de niveau » et une contre marche «d'aplomb ».
Un gabarit unique doit être fabriqué sur mesure pour exécuter les entailles des marches (de niveau) et contremarches (d'aplomb) dans les limons .

Réalisation M VAIDIS Julien